Poupée de paille

Paroles et Musique : Bruno-Michel ABATI

 J’ai cru voir dans ce ballon
Les lumières d’un Panthéon
Des flash qui comm’ des étoiles
M’indiquaient la voie royale
J’ai cru voir dans ce maillot
Les couleurs de mon ego
La fierté des dirigeants
A voir jouer cet enfant

Et j’ai couru comme une poupée de paille
Animé par un feu de grande taille
Et j’ai joué jusqu’à en perdre de l’âme
Pour devenir un jour un Dieu des stades

J’ai cru lire dans ces sourires
Des victoires au bout du tir
Des mains tendues vers le haut
Pour acclamer le héros
J’ai cru lire entre ces lignes
La sortie d’une vie fragile
Le contrat que mes parents
Espéraient pour mes vingt ans

Et j’ai couru comme une poupée de paille
Animé par un feu de grande taille
Et j’ai joué jusqu’à en perdre de l’âme
Pour devenir un jour un Dieu des stades

Comm’ un souvenir lointain
Où jouer sur les terrains
Ne conjurait pas le mal
D’être sur un piédestal
Le reflet qui glisse au fond
De mes yeux fait tourbillon
Et ne laisse que la trace
D’un rêve d’enfant qui s’efface

Et j’ai couru comme une poupée de paille
Animé par un feu de grande taille
Et j’ai joué jusqu’à en perdre de l’âme
Pour devenir un jour un Dieu des stades (bis ad lib)

brunomichelabati

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *