Nuit d’encre

Bruno-Michel Abati

Dans une nuit d’encre j’ai trempé ma plume
Pour qu’elle puisse tracer sur les pages grisées
De mon doux sommeil, le souvenir étoilé
D’un visage sorti d’une opaque brume.

Elle a tout d’abord puisé dans le noir intense,
L’énergie des rêves pour que de son trait naissent
Les contours lisses et fins d’une belle allégresse,
Dans laquelle j’ai plongé jusqu’au bord de la transe.

Puis jouant de l’ivresse et de l’obscurité,
Elle a fait apparaître des flashes de lumières
Vives sur de pâles lueurs de pureté.

Animant ainsi ce visage calme et fier,
Le travail achevé, elle est enfin partie,
Laissant un souvenir qui s’ancre dans la nuit.

11 avril 2013

brunomichelabati

2 Comments

  1. JUSTE………superbes…la musique, les textes…Je suis « emballée »…

    Suzanne.BON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.